Langue

frarzh-CNendeptrues

Breadcrumbs

La FFAN change de logo !

Afin de présenter le nouveau logo de la FFAN et celui qui l'a créé, nous avons posé 5 questions à Jean-Luc Marshal, ancien graveur à la Monnaie de Paris, père de la 10 francs Génie et créateur du nouveau visuel de la FFAN.

 
JL MarshallQuestion - FFAN
Bonjour, monsieur Maréchal. Récemment, le nouveau président de la FFAN vous a dit qu'il serait très honoré si vous pouviez contribuer au développement d'un nouveau logo pour la Fédération.
Comment et pourquoi avez-vous accepté ce défi ?
 
Réponse - J.L. Marshall
Bonjour.
J'ai accepté ce défi pour trois raisons: j'ai toujours aimé les défis ; J'aime créer des logos et surtout j'étais l'invité d'honneur de la bourse numismatique d'Aucamville, au cours de laquelle j'ai découvert le monde des collectionneurs!
 
Question - FFAN
Parlez-nous un peu de vous et de votre carrière d'ancien graveur de la Monnaie de Paris.
 
Réponse - J.L. Marshall
Tout petit, j'ai coûté très cher à mes parents qui devaient m'acheter des crayons et des carnets de dessins. J'ai passé ma jeunesse à dessiner plutôt qu'à taper dans un ballon, et à l'âge de l'orientation scolaire, le choix d'une école d'art s'est imposé. En 1962, au lieu d'entrer à l'École Normale comme on m'y poussait, j'ai opté pour l'École Boulle, spécialisée dans les métiers de l'art et de l'ameublement. Immédiatement, j'ai jeté mon dévolu sur la “gravure en modelé”, terme qui désigne la gravure sur acier
destinée à la création d'outillages pour l'orfèvrerie, la médaille… et la monnaie !
Après quatre années, muni de mon diplôme, je suis entré dans la vie active comme salarié et rapidement je me suis installé en tant qu'artisan. J'ai appris beaucoup de facettes de ce métier très varié, et en 1976, après un rendez-vous avec Monsieur Pierre Dehaye, président de la SEMA (Société d'Encouragement des Métiers d'Art) mais ausi directeur de l'Administration des Monnaies et Médailles, j'ai fait connaissance de Monsieur Émile Rousseau, Graveur Général des Monnaies, qui m'a convaincu de me présenter au prochain concours de graveur. C'est ainsi que je suis rentré dans l'auguste maison, et que j'y ai travaillé jusqu'en 2006.
Le fait le plus notable de ma carrière a été, en 1988, d'être désigné par M. Rousseau pour créer et graver la future pièce de 10 francs, qui a donc été la pièce bi-métallique “Génie de la Liberté”.

Question  - F.F.A.N.
Pouvez-vous nous décrire ce nouveau logo, nous dire ce qu'il représente et comment s'est passée votre collaboration avec les membres de la F.F.A.N.

Réponse - J.L. Maréchal
Je dois répéter que, si j'ai été graveur, je ne suis pas du tout numismate, et que c'est à Aucamville que j'ai vu pour la première fois une bourse de monnaies ! Il m'a semblé évident que le logo devait être circulaire et présenter des monnaies… Les éléments qui m'apparaissaient obligatoires : les quatre lettres F.F.A.N. ; ce qui me semblait une nécessité : le nom complet, ce que j'appelle le mode d'emploi.
Pour le choix des pièces, il y a eu mes goûts personnels, et les souhaits de la F.F.A.N. C'est ainsi que l'on a un survol de 2000 ans de monnaies, disposées dans le sens des aiguilles d'une montre, avec une Royale au centre. Pour les pièces modernes, la Semeuse s'est naturellement imposée à moi. Et si je n'avais pas pensé à la “Génie”, je pense que quelqu'un m'aurait gentiment rappelé à l'ordre !
Depuis le 22 avril, j'ai crayonné des idées, afin de les visualiser, et les tester… Après de nombreux et fructueux échanges et trois semaines de maturation, le “bébé” a été adopté. Je lui souhaite une longue vie !

Question  - F.F.A.N.
Pensez-vous que du fait que le nouveau visuel de la F.F.A.N. a été réalisé par le “papa” de la 10 francs Génie puisse permettre de faire évoluer l'image que l'on a du numismate tout seul dans son coin en train de contempler ses monnaies ?

Réponse - J.L. Maréchal
J'espère seulement que ma participation sera bien reçue dans les Associations et les numismates ! En tant que non-numismate, j'avais effectivement une image un peu poussiéreuse de votre monde, qui a été immédiatement effacée lorsque j'ai découvert les participants d'Aucamville !

Question  - F.F.A.N.
Dernière question - Comment voyez-vous l'avenir des numismates en France, et que peut-on faire pour inviter les jeunes à rejoindre les clubs et associations numismatiques ?

Réponse - J.L. Maréchal
Je ne suis pas devin, mais je suis optimiste : j'ai vu que vous ne manquiez pas d'idées. J'ai vu parmi vous des gens très enthousiastes, patageurs, blagueurs même, et aussi des jeunes, en direction desquels il faut effectivement faire un effort particulier !

FFAN
Merci à vous Monsieur Maréchal d'avoir répondu à nos questions en toute sumplicité.
 
Logo FFAN definitive 2018